La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 130 - Décembre 2017

Le processus de construction de l’inacceptabilité sociale d’un projet de production électrique éolien en Haute Saintonge

Par Béatrice CANEL-DEPITRE
Université du Havre – Laboratoire NIMEC

 

Face à la multiplication des conflits suscités par de grands projets environnementaux, l’assentiment des acteurs sociaux est devenu rapidement une condition essentielle de leur réalisation, hissant l’acceptabilité sociale au rang des priorités. Pour illustrer ma recherche sur l’acceptabilité sociale, j’ai choisi d’étudier le projet d’implantation d’un parc éolien industriel sur les communes d’Allas-Bocage et de Nieul-le-Virouil en Haute Saintonge. La méthodologie choisie s’appuie sur l’observation participante, qui autorise la compréhension d’un groupe. Si l’acceptabilité sociale est un processus fragile et lent à construire, l’inacceptabilité sociale s’enracine durablement. Ma problématique repose sur le processus de construction de l’inacceptabilité sociale, qui est le fruit de logiques différentes entre promoteur et acteurs locaux. Les résultats auxquels je suis parvenue me permettent d’appréhender la dimension processuelle de l’installation de l’inacceptabilité sociale d’un projet.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 130 - December 2017

The process of constructing a project for producing electricity from wind power in Haute
Saintonge and its social unacceptability

 

Béatrice Canel-Depitre,
 NIMEC, Le Havre University

 

In front of increase of conflicts finding big environmental projects, approval of social players quickly became an essential condition in their realization, raising social acceptability to rank of priorities. To illustrate my search on social acceptability, I chose to study project of presence of an industrial wind farm on municipalities of Allas Bocage and Nieul-le-Virouil in Haute Saintonge. Methodology rests on participating observation which authorizes understanding of a group. If the social acceptability is a fragile and slow process to be built, the social unacceptability takes root durably. My problem rests on the process of construction of the social unacceptability, fruit of a different logic between promoter and local actors. My results allow me to highlight the processual dimension of the social unacceptability of one project.

Retour au sommaire

 


N° 130 - Diciembre 2017

El proceso de construcción de la inaceptabilidad social de un proyecto de generación eléctrica eólica en la región de Haute Saintonge

 

Béatrice Canel-Depitre,
Universidad de Le Havre - Laboratorio NIMEC

 

Frente a la multiplicación de los conflictos provocados por los grandes proyectos ambientales, la aprobación de los actores sociales se ha convertido rápidamente en una condición esencial para su realización, haciendo que la aceptabilidad social sea una de las prioridades. Para ilustrar la investigación sobre la aceptabilidad social, la autora ha optado por estudiar el proyecto de implantación de un parque eólico industrial en los municipios de Allas-Bocage y Nieul-le-Virouil en la región francesa de Haute Saintonge. La metodología elegida se basa en la observación participativa, que permite la comprensión de un grupo. Si bien la aceptación social es un proceso cuya construcción es delicada y lenta, la inaceptabilidad social se está consolidando de forma duradera. El problema reside en el proceso de construcción de la inaceptabilidad social, fruto de lógicas diferentes entre promotores y agentes locales. Los resultados obtenidos permiten entender la dimensión procesal de la instalación de la inaceptabilidad social de un proyecto.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr