La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1941
  - Mémoires
  - Partie administrative

 

 

         
 

 

 

 

N° 127 - Mars 2017

Du risque contrôlé au risque régulé : le cas de la médecine nucléaire

Par Bénédicte GEFFROY
Professeur en sciences de gestion, IMT-Atlantique, membre du LEMNA (Laboratoire d’économie et de management de Nantes Atlantique) - Université de Nantes
Sophie BRÉTESCHÉ
Enseignant-chercheur (HDR) en sociologie, IMT-Atlantique, membre du LEMNA (Laboratoire d’économie et de management de Nantes Atlantique)  - Université de Nantes
et
Romain LONCEINT
Doctorant en sciences de gestion, IMT-Atlantique, membre du LEMNA (Laboratoire d’économie et de management de Nantes Atlantique) - Université de Nantes

 

Le développement de la médecine nucléaire dans la seconde moitié du XXe siècle pose la question de la gestion des risques, en particulier pour les professionnels de santé exposés quotidiennement à de « faibles doses » de radioactivité dont les effets demeurent incertains. Une forme de précaution a alors prévalu à travers l’instauration de mesures de radioprotection visant à protéger les professionnels des risques éventuels liés à la radioactivité. À partir d’une enquête qualitative menée dans deux services de médecine nucléaire, nous nous intéresserons au rapport au risque des professionnels de santé en médecine nucléaire. Nous montrerons que le travail dans le domaine particulier de la médecine nucléaire, qui consiste à soigner le patient tout en se protégeant de la radioactivité, suscite une gestion du risque fondée sur une forte régulation collective.

Retour au sommaire


N° 127 - March 2017

From controlled to regulated risks: The case of nuclear medicine

Bénédicte Geffroy,
professor of managerial sciences, member of LEMNA, a laboratory of economy and management at Nantes Atlantique University;
Sophie Brétesché, r
esearch professor in sociology, Department of Social and Managerial Sciences, École des Mines de Nantes – Institut Mines Télécom;
and
Romain Lonceint,
doctoral student in management, École des Mines de Nantes – Institut Mines Télécom.

 

The development of nuclear medicine during the second half of the 20th century led to questions about how to manage risks, in particular, for the health professionals exposed daily to “low doses” of radioactivity with unknown effects. By precaution, measures were adopted to protect them from eventual risks. A qualitative survey conducted in two nuclear medicine services sheds light on risk-taking in this very special field. Work in nuclear medicine, which entails providing care to patients while protecting oneself from radioactivity, has given rise to a form of risk management based on strong group regulations.

Retour au sommaire

 


N° 126 - marzo 2017

Del riesgo controlado al riesgo regulado, el caso de la medicina nuclear

Bénédicte Geffroy,
Profesora de ciencias de gestión, miembro del LEMNA (Laboratorio de Economía y Gestión de Nantes Atlantique) - Universidad de Nantes,
Sophie Brétesché,
Profesora-Investigadora (Habilitada para dirigir investigaciones) en sociología del Departamento Ciencias sociales y gestión de la Escuela de Minas de Nantes - Institut Mines Telecom,
y
Romain Lonceint,
Estudiante de doctorado en ciencias de gestión de la Escuela de Minas de Nantes - Institut Mines Télécom

 

El desarrollo de la medicina nuclear en la segunda mitad del siglo XX plantea la cuestión de la gestión de riesgos, en particular para los profesionales de la sanidad expuestos diariamente a «dosis bajas” de radiactividad, cuyos efectos siguen siendo inciertos. Se ha adoptado una forma de precaución mediante el establecimiento de medidas de protección radiológicas cuyo objetivo es proteger a los profesionales de los posibles riesgos relacionados con la radiactividad. A partir de una investigación cualitativa realizada en dos departamentos de medicina nuclear, se analiza la relación al riesgo de los profesionales de la sanidad en medicina nuclear. Se demuestra que el trabajo en el campo particular de la medicina nuclear, que consiste en tratar al paciente protegiéndose al mismo tiempo de la radiactividad, genera una gestión del riesgo basada en una fuerte regulación colectiva.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr