La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2019
2018
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2019
2018
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2019
2018
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2019
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2019
2018

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2019
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

gc135

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

N° 136 - Juin 2019

La longue marche des nouvelles technologies dites « environnementales » de la Chine : capitalisme d’État, avantages comparatifs construits et émergence d’une industrie

Par Édouard LANCKRIET
Ingénieur agronome, titulaire du Master Mines-Tsinghua en environnement, Docteur en économie du développement, EHESS
et
Joël RUET
Chercheur CNRS au Centre d’économie de Paris-Nord (UMR CNRS 7234), Associé au Centre de recherche en gestion i3-CRG (UMR 9217) de l’École Polytechnique

 

La percée des industries chinoises des technologies environnementales – éolien, solaire – en apparence fulgurante, est le fruit d’une stratégie d’État menée sur le long terme. Le pouvoir central a transformé en « avantage industriel construit » à l’aval (sur les technologies) son avantage naturel précédemment construit à l’amont : le monopole mondial de production des terres rares. L’analyse de segments de chaînes de valeur contingentés dans le temps et/ou dans l’espace n’explique pas l’éclosion du système industriel chinois des nouvelles technologies. Au niveau du système national d’innovation, la structuration industrielle a été orchestrée selon une quadruple stratégie scientifique,  industrielle, économique, diplomatique.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 136 - June 2019

The long march of China’s new “environmental” technologies: State capitalism, “constructed” comparative advantages and the formation of an industry

 

Édouard Lanckriet,
agronomist, PhD in the economics of development, ÉHÉSS

&

Joël Ruet,

researcher, Centre d’Économie de Paris-Nord (UMR CNRS 7234), associate of the Centre de Recherche en Gestion i3-CRG (UMR 9217), École Polytechnique.

 

The stunning breakout of Chinese industries in environmental technology (wind and solar power) ensues from a long-term government strategy. Central authorities have turned the country’s world monopoly over rare earths from a natural advantage located upstream in the value chain into an “industrial  advantage constructed” downstream (and based on technology). An analysis of segments of the value chain limited in time or space does not explain the upsurge  in this new industrial technology. At the level of the national system of innovation, the structure of industry has been orchestrated using a fourfold strategy: scientific, industrial, economic and diplomatic.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr