La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'HCERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2021
2020
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2021
2020
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2021
2020
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2021
2020
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2021
2020

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2021
Toutes les années
 
 
         
 

 

Gérer et Comprendre - N° 144 - Juin 2021

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

N° 144 - Juin 2021

Le modèle français d’accès à la haute fonction publique à l’épreuve de la légitimité démocratique

Par Daniel GOUADAIN
Professeur des universités honoraire

 

Le modèle français d’accès à la haute fonction publique, fondé sur le concours (et les connaissances scolaires), est le fruit des efforts déployés pour promouvoir l’égalité en droit, pour n’exclure a priori aucun citoyen des emplois publics. Mais, en raison des biais tenant aux disparités de fortune, culturelles, d’éducation reçue dans les familles, celle-ci, dans un contexte où la compétition est devenue très âpre, ne fait guère bon ménage avec l’égalité de fait, devenue au fil du temps une aspiration largement partagée. D’où la question  : comment agir sur la composition de la haute fonction publique, sans compromettre la qualité des services qu’elle rend, comment concilier ouverture et efficacité ? Faut-il se satisfaire d’une approche ciblée sur l’ouverture sociale, faut-il envisager une approche plus globale ? Ce qui est sûr, c’est que les spécificités de notre système éducatif compliquent la tâche des réformateurs  : loin de constituer un compartiment marginal de notre enseignement supérieur, comme on pourrait s’y attendre, les écoles d’accès à la haute fonction publique (Polytechnique, ENS, ENA) en constituent le couronnement.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 144 - June 2021

The French model for filling positions in the civil service put to the test of democratic legitimacy

 

Daniel Gouadain,
honorary professor.

 

The French model for filling top positions in the civil service is based on examinations for ranking postulants (and thereby on academic knowledge). It has come out of efforts for promoting equal rights so as not to discriminate against citizens in public employment. Given biases owing to the differences of fortune, culture and education related to family backgrounds, equal rights are hardly consistent with equality in a situation where competition is very intense but equality has gradually become a widely shared value. Questions thus arise. How to fill top civil service positions without compromising the quality of the services rendered? How to make openness compatible with efficiency? Should we be satisfied with a targeted approach to social diversity? Or should we imagine a more global approach? For sure, the specific characteristics of our educational system complicate the task for reformers. Far from being marginal to our system of higher education, the schools (Polytechnique, ENS, ENA) that open access toward top civil service jobs are the topping on this
system.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr