Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez la version en ligne

La lettre des

n° 86
Janvier 2020


http://www.annales.org/

 

«Se défier du ton d'assurance qu'il est si facile de prendre et si dangereux d'écouter»

Charles Coquebert, Journal des mines n°1, Vendémiaire An III (septembre 1794)

 

LA REDACTION DES ANNALES DES MINES
VOUS PRESENTE SES VOEUX LES MEILLEURS POUR L'ANNEE 2020

 Nos dernieres parutions

Responsabilité et Environnement n° 97 - Janvier 2020 - Le nucléaire civil, enjeux et débats

 

Série Responsabilité & Environnement - n° 97 - Janvier 2020
Le nucléaire civil, enjeux et débats
Coordonné par Richard LAVERGNE


Coordonner un numéro des Annales des Mines sur le nucléaire inspire plusieurs sentiments : d’une part, l’enthou­siasme qui s’attache à l’honneur de pouvoir ainsi contribuer, avec l’aide des meilleurs experts, à une vision aussi complète que possible d’un sujet traité bien trop souvent de façon partisane et passionnelle ; d’autre part, la crainte de ne pas être à la hauteur de la complexité du défi et de manquer une belle opportunité d’éclairer de façon aussi sereine que possible les enjeux et le débat sur le nucléaire.

Mais avant de poursuivre mon propos, je voudrais rendre hommage à Henri Legrand, mon camarade de promotion de Polytechnique (X75), décédé prématurément le 21 octobre 2019, qui, malgré sa cruelle maladie, m’a apporté de précieux conseils pour préparer ce numéro, fruits notamment de sa longue expérience à l’ASN (1).

Le présent numéro a été conçu de façon complémentaire à deux numéros précédents des Annales des mines, parus dans la série Responsabilité et Environnement : le n°93 (de janvier 2019) intitulé « L’économie du nouveau mix électrique » et le n°95 (de juillet 2019) ayant pour titre « Quel équilibre futur pour l’offre et la demande d’énergie ? ». Plutôt que d’analyser des systèmes électriques et énergétiques, de la France et du monde, ou de comprendre les motifs de l’éviction annoncée d’une partie du nucléaire français au profit des énergies renouvelables, il est proposé cette fois de faire un focus sur cette forme d’énergie, dont on ne cesse de parler mais sans toujours bien la comprendre.

Lire la suite de l'introduction de Richard LAVERGNE, Ingénieur général des Mines, Conseil général de l’Économie


(1) Autorité de sûreté nucléaire


La Gazette de la Société et des Techniques - n° 103 – Septembre 2019 - Produire sa propre électricité : pas une révolution, mais une opportunité à saisir !

La Gazette de la Société et des Techniques
n° 104 - Novembre 2019
Pour en finir avec les passoires énergétiques
Simon PIRMET et Romain ROUSSEL,
Ingénieurs des mines

L’efficacité énergétique des bâtiments représente 40 % du gisement potentiel des économies totales d’énergie en France, mais on n’en parle guère. Les médias mettent l’accent sur les énergies renouvelables et les normes en vigueur les plus dures portent sur le bâtiment neuf. Améliorer l’efficacité énergétique des logements anciens n’est donc pas une urgence politique. Pourtant, c’est un domaine où l’on pourrait agir efficacement pour le climat, d’une façon qui aurait des retombées sociales positives. C’est le constat fait par deux ingénieurs des mines dans le cadre de leur mémoire de fin d’études. Ils proposent un plan d’action reposant sur sept mesures, qui ne demandent pas de déploiement législatif complexe, ne seraient pas très onéreuses et dont certaines pourraient provoquer un électrochoc salutaire.

 


  Nos precedentes parutions
Série Enjeux numériques n° 8 - Décembre 2019  

Série Enjeux numériques n° 8 - Décembre 2019
«Répondre à la menace cyber » 

Coordonné par Côme BERBAIN


La vision commune de la menace cyber est aujourd’hui largement déformée. Hollywood s’est emparé il y a de nombreuses années du personnage du hacker : jeune homme blanc en sweat à capuche capable, à l’aide d’outils semi-magiques de contrôler les machines et de plonger le monde dans l’apocalypse, en arrêtant la production d’énergie d’un pays, en effaçant les données des banques ou en diffusant massivement de fausses informations. Dénué de la moindre conscience de ses actes, il est le plus souvent manipulé par un autre personnage, finalement plus humain car ses intentions sont plus compréhensibles.
Rien n’est à la fois plus loin de la réalité en ce qui concerne les intentions et les méthodes, et plus réaliste dans les conséquences potentielles. La transformation numérique à l’œuvre rend nos vies et nos sociétés dépendantes de données et de systèmes informatiques de plus en plus connectés et de plus en plus ouverts : que l’on pense aux comptes bancaires, aux hôpitaux dont les ordinateurs contiennent la seule trace de la liste des traitements à fournir chaque jour aux patients ou à la ville dont l’ensemble de l’éclairage est pilotable depuis un smartphone. Cette ouverture est source d’innovations qui font évoluer conjointement les technologies et les usages, eux-mêmes générateurs de nouvelles innovations dans des cycles rapides liés à la compétition internationale des États et des entreprises. Cette vitesse laisse bien peu de place à la maturation des technologies et à la compréhension fine des enjeux, ce qui pose un défi permanent en termes de régulation et de sécurité.

Lire la suite de l'introduction de Côme BERBAIN,
Directeur de l'innovation et du véhicule autonome, RATP

 

Gérer & Comprendre n° 137 - Septembre 2019

Série Gérer & Comprendre
n° 138 - décembre 2019
avec notamment :


La Lettre des Annales des mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel : redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr

Accès au site : http://www.annales.org/