La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Sommaire en espagnol
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 88 - Octobre 2017 - Quel financement efficace des Objectifs de Développement Durable (ODD) ?

Quels leviers financiers de coopération pour la France ? Une approche critique de leur efficacité

Par Philippe JAHSHAN
Conseil économique, social et environnemental, rapporteur de l’avis sur la Coopération française dans le cadre de l’Agenda 2030 du Développement durable (octobre 2016), président de Coordination SUD (Solidarité Urgence Développement)

 

La France doit faire de ses faiblesses actuelles les atouts de sa politique d’aide au développement de demain. Elle doit notamment porter le montant de son aide au développement à 0,7 % de son revenu national brut (RNB) comme elle s’y est engagé dans le cadre de l’Accord de Paris ; assurer un véritable pilotage stratégique et politique de son aide en veillant à y associer notamment les organisations représentant la société civile (OSC), et ce dans un esprit de plus grande transparence ; mieux valoriser ses atouts sectoriels ; ou bien encore développer une ingénierie et des instruments financiers performants au travers notamment d’un meilleur encadrement de la mise en œuvre des mixages prêts-dons et des partenariats public-privé.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 88 - October 2017 - How to finance the UN’s sustainable development goals?

Which financial levers of cooperation for France? A critique of their effectiveness

Philippe Jahshan,
Conseil économique, social et environnemental, secretary of the opinion about French cooperation with Agenda 2030 (October 2016), chairman of Coordination SUD (Solidarité Urgence Développement)

 

France must turn its current weaknesses into assets for its policy of aid to development. It must: increase the amount of its official development assistance to 0.7% of gross national income (GDI), in compliance with its commitment to the Paris Climate Agreement; ensure a strategic and political management of its aid by involving “organizations representing civil society” in order to augment transparency; put its sectoral assets to better use; or even develop effective instruments of financial engineering through an improved oversight of private/public partnerships and of the “mix” of loans and donations.

 

Retour au sommaire


N° 87 - Octubre 2017 - ¿Cómo financiar eficazmente los objetivos de desarrollo sostenible (ODS)?

Palancas financieras de cooperación en Francia. Un enfoque crítico de su eficacia

Philippe Jahshan,
Consejo económico, social y medioambiental, Relator del concepto sobre la cooperación francesa en el marco de la Agenda 2030 del desarrollo sostenible (octubre 2016), Presidente de Coordinación SUD (Solidaridad Urgencia Desarrollo)

 

Francia debe hacer de sus puntos débiles actuales puntos fuertes de su política de ayuda al desarrollo del mañana.
En particular, deberá aumentar el importe de su ayuda al desarrollo al 0,7% de su renta nacional bruta (RNB), tal como se ha comprometido dentro del marco del Acuerdo de París; garantizar una verdadera orientación estratégica y política de su ayuda, velando por la participación, en particular, de las organizaciones de la sociedad civil (OSC), con un espíritu de mayor transparencia; aprovechar mejor sus ventajas sectoriales; o incluso desarrollar una ingeniería e instrumentos financieros eficientes principalmente a través de un mejor control de la aplicación de los sistemas préstamos-donaciones y las asociaciones sector público-privado.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr