La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2019
2018
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2019
2018
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2019
2018
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2019
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2019
2018

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2019
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsatilité & Environnement - N° 95 - Juillet 2019 - Quel équilibre futur pour l'offre et la demande d'énergie ?

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 95 - Juillet 2019 - Quel équilibre futur pour l'offre et la demande d'énergie ?

Nouveau nucléaire : quelles technologies et quelles perspectives de développement en France et dans le monde ?

Par Jean-Guy DEVEZEAUX DE LAVERGNE
Directeur de l’Institut d’économie (I-tésé) du CEA et président de la section technique Économie de la SFEN

 

Cet article situe l’ordre de grandeur de la contribution du nucléaire à la décarbonation mondiale à un peu moins de 10 % de l’effort global, ce qui correspond à un marché considérable, l’équivalent probablement de plus de mille réacteurs à construire d’ici à 2050. Ces réacteurs de nouvelle génération sont essentiellement refroidis par l’eau ordinaire, et correspondent, pour partie, à des petits ou moyens réacteurs innovants (SMRs). Le nucléaire est ainsi l’une des solutions pour décarboner, en complémentarité avec les énergies renouvelables.
En France, l’optimum économique pourrait être de maximiser la durée d’exploitation des réacteurs actuels, et donc de repousser, par voie de conséquence, le renouvellement du parc existant. Mais nous montrerons que cette stratégie serait lourde de conséquences industrielles des plus pénalisantes, alors que la supply chain a eu de grosses difficultés à se reconstituer. La logique qui apparaît la meilleure à ce stade, est de baisser les coûts des réacteurs industriels de troisième génération (par rapport aux têtes de série) et de renouveler le parc sans tarder, en recourant au réacteur EPR2 développé par Framatome.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 95 - July 2019 - What future equilibrium for the supply and demand of energy?

The prospects for developing nuclear power in France and the world: Which technology?

 

Jean-Guy Devezeaux de Lavergne,
director of the Economic Institute, Commissariat à l'Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives (CEA) & president of the Section Technique Économie, SFEN

 

Nuclear power’s contribution to decarbonization in the world amounts to a little less than 10%. This represents a sizable market, probably the equivalent of more than a thousand nuclear reactors to be built by 2050. Reactors in this new generation will, in part, be small or medium-sized, and mostly have cooling systems that use ordinary water. Nuclear energy is, therefore, a solution for decarbonization alongside renewables. In France, an economic optimum would be to maximize the length of use of current reactors and thus postpone replacing them. This strategy has serious, negative industrial consequences, since it is hard to reconstitute a supply chain. The rationale that turns out to be the best during the current phase is to lower the costs of third-generation reactors (in comparison with the cost of prototypes and the first reactors in the series) and start replacing the fleet right away by using the EPR2 reactors designed by Framatome.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr