La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2020
2019
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2020
2019
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2020
2019
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2020
2019
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2020
2019

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2020
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsabilité et Environnement - N° 100 - Octobre 2020 - La biodiversité entre urgences et complexité

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 100 - Octobre 2020 - La biodiversité entre urgences et complexité

Stopperons-nous la dégradation de la nature au niveau mondial ?

Par Yann WEHRLING
Ambassadeur à l’Environnement

 

La crise sanitaire que nous venons de traverser a singulièrement bousculé l’agenda diplomatique. Pour l’environnement, tous les signaux sont au rouge. L’augmentation des émissions de gaz à effet de serre se poursuit, et dans son giron, celle des températures moyennes. Les écosystèmes, tels que les forêts tropicales ou les océans, continuent de se dégrader à une vitesse vertigineuse. Dans le même temps, le lendemain de la crise sanitaire pourra prendre deux chemins différents : celui d’une mise entre parenthèses, voire d’une aggravation des atteintes à l’environnement du fait de plans de relance aveugles, ou celui d’une accélération de la transition écologique à la lumière des dernières données scientifiques dont nous disposons. La France et l’Union européenne, ainsi que de nombreux autres États partout dans le monde, mais aussi des acteurs économiques et non étatiques, veulent prendre ce second chemin. Les mois qui viennent, jalonnés de nombreux rendez-vous, seront cruciaux pour ne pas seulement se contenter de nouveaux engagements, mais aussi et surtout, passer à l’action.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 100 - October 2020 - Biodiversity between emergencies and complexity

Will we stop environmental degradation at the global level?

 

Yann Wehrling,
French ambassador to the environment

 

The health crisis we have just undergone has upset the diplomatic agenda. All environmental indicators are flashing red. Greenhouse gas emissions are still increasing along with average temperatures. Ecosystems such as the oceans or tropical forests are still deteriorating at a staggering rate. Beyond the current pandemic, the road before us branches out in two directions: either putting expectations for the environment on hold as recovery plans and stimulus packages are blindly implemented to the detriment of the environment, or else moving faster toward the environmental transition in line with the scientific data in our possession. France and the European Union, as well as many other states around the world, not to mention economic agents, want to take this second path. The meetings planned for the coming months will be decisive. Should we be satisfied with new commitments made? Above all, will we move from words to deeds?

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr