La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2021
2020
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2021
2020
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2021
2020
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2021
2020
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2021
2020

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2021
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsabilité et Environnement - N° 102 - Avril 2021 - Quelle finance pour une économie durable ?

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 102 - Avril 2021 - Quelle finance pour une économie durable ?

La compensation biodiversité, un instrument économique au service de l’intérêt général

Par Jean-Christophe BENOÎT, Antoine CADI et Sophie MÉNARD
CDC Biodiversité

 

La loi de 1976 traduit, pour la première fois dans la législation française, l’esprit de ce qu’est la conception progressive d’un projet d’aménagement du territoire, laquelle doit, en premier lieu, chercher à éviter les impacts négatifs de celui-ci sur l’environnement, puis, dans un second temps, à réduire ceux qui n’ont pu être évités, en adaptant techniquement le projet. Enfin, pour la fraction des impacts résiduels, il s’agit alors de les compenser par une action guidée par l’objectif de non-perte de biodiversité. Bien que renforcée par la loi sur la reconquête de la biodiversité en 2016, cet outil demeure toutefois mal utilisé, puisque le succès de sa mise en œuvre dépend non seulement de l’interprétation des textes normatifs nationaux par les acteurs du territoire (Bigard et al., 2018), mais également de l’existence de contrôles et de sanctions. Pour dépasser cette vision, l’approche de la séquence Éviter-Réduire-Compenser (ERC) adoptée par les leviers économiques et financiers semble permettre de dessiner une application plus juste de l’outil considéré afin d’agir en faveur de l’intérêt général.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 102 - April 2021 - Finance for a sustainable economy?

Biodiversity mitigation, an economic instrument at the service of the public interest

 

Jean-Christophe Benoît, Antoine Cadi and Sophie Ménard,

CDC Biodiversité

 

For the first time in French legislation, an act of law in 1976 reflected a progressive approach to programs of rural planning. Projects of development have to try to avoid having a negative impact on the environment and then projects must be technically adjusted to reduce the unavoidable negative effects. Any remaining negative effects are to be offset by actions guided by the objective of not lessening biodiversity. Though bolstered by a 2016 law on biodiversity, this approach has been poorly adopted. Its successful application depends not only on the interpretation that local authorities make of national regulatory texts but also on the existence of controls and sanctions. To move ahead, the principle of avoiding-reducing-offsetting adopted for economic and financial leverage seems to allow for a fairer application of biodiversity mitigation for the sake of the public interest.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr