La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2021
2020
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2021
2020
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2021
2020
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2021
2020
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2021
2020

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2021
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsabilité et Environnement - N° 102 - Avril 2021 - Quelle finance pour une économie durable ?

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 102 - Avril 2021 - Quelle finance pour une économie durable ?

Paris, je t’aime ! Quand la finance épouse les objectifs climatiques

Par Stéphane VOISIN, Julie RAYNAUD et Peter TANKOV
Institut Louis Bachelier

 

Facteur-clé du succès de l’Accord de Paris et de sa mise en œuvre, le concept d’alignement fait référence à des méthodes utilisées par un nombre croissant d’institutions financières pour évaluer la compatibilité de leurs portefeuilles avec les objectifs de cet accord. Censées informer les investisseurs et les particuliers sur la performance climatique de leur épargne, ces démarches sont sujettes à caution en raison des nombreuses variantes dans les hypothèses sous-jacentes et du cumul d’incertitudes qui peuvent en affecter le calcul et le résultat, comme l’analyse l’étude de l’ILB Alignement Cookbook. Peu comparables, ces méthodes peuvent être utilisées à des fins de communication pour exprimer la cohérence d’une stratégie de gestion avec un engagement climatique et informer de « la température implicite » d’un portefeuille, mais elles ne sont pas aptes à servir d’indicateurs dans la gestion du risque climatique. Les allégations d’impact positif qui les accompagnent parfois sont également discutables, même si la dynamique d’alignement, adoptée à une grande échelle, peut conduire à décarboner l’économie réelle, ce qui est précisément l’objectif qui lui est assigné dans l’Accord de Paris.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 102 - April 2021 - Finance for a sustainable economy?

Paris, I love you! When finance embraces climate goals

 

Stéphane Voisin, Julie Raynaud and Peter Tankov,
Louis Bachelier Institute

 

A key factor for the success of the Paris Agreement and its application is ‟alignment”, a concept referring to the methods that a growing number of financial institutions use to evaluate the compatibility of their portfolios with the Agreement’s objectives. Intended for informing investors and individuals about the ‟climate performance” of their investments and savings, these methods should be handled prudently given the many variants of the underlying hypotheses and a cumulation of uncertainty (which can affect calculations and results, as shown in the ILB Alignment Cookbook). These not very comparable methods can be used for the purpose of communications (about the coherence of a managerial strategy that makes a climate commitment or about a portfolio’s ‟implicit temperature”), but they are not fit as indicators for managing climate risks. The accompanying claims about a positive impact are subject to discussion, even if the dynamics of ‟alignment” on a large scale may lead to decarbonizing the real economy. This is precisely the objective assigned to it in the Paris Agreement.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr