La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2021
2020
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2021
2020
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2021
2020
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2021
2020
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2021
2020

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2021
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsabilité et Environnement - N° 103 - Juillet 2021 - Les ondes non ionisantes électromagnétiques et acoustiques : nouveaux savoirs, nouveaux enjeux

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 103 - Juillet 2021 - Les ondes non ionisantes électromagnétiques et acoustiques :
nouveaux savoirs, nouveaux enjeux

Des crédits carbone au service du développement africain

Par Michel VILLETTE
Professeur de sociologie à Agro-ParisTech et chercheur au centre Maurice Halbwachs (ENS/EHESS/ CNRS)

 

Il est vital de reboiser les zones arides du Sénégal et de fournir aux villageois des moyens d’amé­liorer leurs cultures afin qu’ils disposent de revenus suffisants pour échapper à la migration for­cée vers les villes. Ces deux impératifs sont la raison d’être de l’association IRRIGASC et de l’entreprise éponyme. À l’origine de ce projet, une technique d’irrigation qui facilite la croissance des jeunes arbres fruitiers dans les zones arides. D’abord difficilement financés par le mécénat d’entreprise, les projets d’aménagement agricole deviennent à partir de 2021 des puits de crédits carbone. Des entreprises investissent dans la plantation et l’irrigation. S’ils survivent au-delà de cinq ans, les arbres ainsi cultivés rapporteront des crédits carbone négociables tous les cinq ans, c’est-à-dire à chaque audit. La démarche apporte des avantages équilibrés entre les trois parte­naires : les multinationales récupèrent à terme des crédits carbone en retour de leur investisse­ment ; la société IRRIGASC se rémunère pour la gestion et l’animation du projet ; et les paysans disposent gratuitement des moyens techniques pour faire pousser des arbres fruitiers dont ils pourront revendre la production.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 103 - July 2021 - Nonionizing, electromagnetic and acoustic waves: New knowledge, new issues

Carbon credits at the service of development in Africa

 

Michel Villette,
professor of sociology, Agro-ParisTech, and researcher, Maurice Halbwachs Center (ENS/EHESS/CNRS)

 

It is vital to both reforest arid zones in Senegal and provide villagers with the means for improving their crops so as to earn enough income to avoid being forced to move toward cities. These two objectives are the mission of IRRIGASC, an association and a firm with the same name. Its plans originated in an irrigation technique for growing young fruit trees in arid zones. Despite initial difficulties in obtaining corporate sponsorship, agricultural improvement programs have now become a source of carbon credits. Firms are investing in programs for planting and irrigating crops. The cultivated trees that survive for more than five years earn negotiable carbon credits after each five-year audit. This approach has advantages for the three partners. Multinational firms eventually recuperate these credits in exchange for their investments; the company IRRIGASC thus pays for its management of the program; and farmers have access for free to techniques for cultivating fruit trees, and they may sell the produce.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr