La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2021
2020
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2021
2020
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2022
2021
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2021
2020
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2021
2020

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2021
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsabilité et Environnement -  N° 105 - Janvier 2022 - Captage, stockage et utilisation du carbone

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N 105 - Janvier 2022 - Captage, stockage et utilisation du carbone

L’état de l’art du CCS et du CCUS : description, coût et contraintes

Par Pierre-Franck CHEVET, François KALAYDJIAN et Guy MAISONNIER
IFP Énergies nouvelles (IFPEN)

 

Le CCUS ‒ captage et transport du CO2, suivis de son stockage ou de son utilisation ‒ constitue une option technologique mature, retenue dans la plupart des scénarios visant à limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C. Le captage du CO2 peut être opéré sur des centrales électriques ou des unités industrielles existantes ou futures permettant ainsi la décarbonation de la production de ciment, de fer, d’acier ou de produits chimiques. Le CCUS ouvre également la voie à la production d’hydrogène à un faible coût et pour de faibles émissions de carbone. En le combinant avec la bioénergie (BECCS) ou en le mettant en œuvre directement dans l’air (DACCS), le captage du CO2 peut aboutir à des émissions négatives compensant les émissions inévitables ou techniquement difficiles à réduire. En termes de valorisation du CO2 capté, la production de carburants synthétiques semble la solution la plus prometteuse pour répondre aux besoins du secteur aérien. Le déploiement de ces différentes options dépendra néanmoins de leur acceptabilité sociétale, de la réduction des coûts correspondants et des soutiens publics visant à valoriser la réduction des émissions de CO2.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 105 - January 2022 - Carbon capture, storage and use

State of the art of CCS and CCUS: description, cost, constraints

 

Pierre-Franck Chevet, François Kalaydjian and Guy Maisonnier,
IFP Énergies nouvelles (IFPEN)

 

CCUS ‒ CO2 capture and transport, followed by storage or use ‒ is a mature technology option, which is included in most scenarios aimed at limiting global warming to 1.5°C. CO2 capture can be operated on existing or future power plants or industrial units, thus allowing the decarbonization of cement, iron, steel or chemical production. CCUS also paves the way for low-cost, low-carbon hydrogen production. By combining it with bioenergy (BECCS) or implementing it directly into the air (DACCS), CO2 capture can result in negative emissions that offset unavoidable or technically difficult to reduce emissions. In terms of recovery of captured CO2, the production of synthetic fuels seems to be the most promising solution to meet the needs of the aviation sector. However, the deployment of these different options will depend on their societal acceptability, the reduction of the corresponding costs, and the public support aimed at valorizing the reduction of CO2 emissions.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr