La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1978

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Août 2017 - Blockchains et smart contracts : des technologies de la confiance ?

Blockchains et Smart contracts : des perspectives pour l’Internet des objets (IoT) et pour l’e-santé

 

Par Philippe GENESTIER
Docteur en microélectronique chez Orange Labs
Loïc LETONDEUR
Ingénieur en Recherche et Développement, en fonction au sein d’Orange Labs
Sajida ZOUARHI
Ingénieure et doctorante en informatique et réseaux chez Orange Labs et au LIG (Laboratoire d’informatique de Grenoble INP) Alain PROLA Concepteur/développeur d’applications sur plateforme Androïd
et
Jean-Marc TEMERSON
Ingénieur de recherche, responsable d’équipe et de projets au sein d’Orange Labs, aujourd’hui à la retraite

 

Du fait de l’utilisation croissante d’objets connectés (IoT) et de l’interconnexion de systèmes hétérogènes générant des myriades de données personnelles, notre société numérique se trouve confrontée à des défis nouveaux, qu’elle se doit de relever : administration décentralisée et composite de ces objets, résilience, respect de la vie privée dans l’accès aux données, traçabilité des usages... La blockchain offre des réponses à ces défis : - un fonctionnement décentralisé, - des mécanismes de consensus permettant de concilier des intérêts divergents, - une confiance répartie par la suppression du tiers de confiance unique. De nouvelles opportunités émergeront au sein d’une nouvelle économie du partage basée sur des réseaux sociaux 2.0, dans lesquels humains et objets connectés interagiront de façon indifférenciée. La blockchain nous permet de créer des « ancres » entre le monde physique et le monde virtuel. C’est ainsi qu’une opération ou une transaction dans le monde réel pourra avoir son homologue dans le monde numérique. Même si la blockchain ne répond pas à toutes les problématiques, ce type de solution est tout à fait pertinent dans des domaines où confiance, transparence et traçabilité sont indispensables. Néanmoins, il ne faut pas passer sous silence ce que la blockchain ne permet pas, notamment la vérification de l’authenticité des données enregistrées ou la vérification de la légitimité d’une opération « non électronique ».

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


August 2017 - Blockchains and smart contracts: The technology of trust?

Blockchains and smart contracts: Prospects for the Internet of things and e-health

 

Philippe Genestier,
PhD in Microelectronics, Orange Labs;
Loïc Letondeur,
engineer in R&D, Orange Labs;
Sajida Zouarhi,
engineer and doctoral student in information sciences and networks at Orange Labs and Laboratoire d’Informatique de Grenoble, LIG, INP);
Alain Prola,
inventor/developer of applications for Androïd;
&
Jean-Marc Temerson,
research engineer, head of projects at Orange Labs, now retired.

 

Given the growing use of objects connected through the Internet of things (IoT) and the increasing interconnection of heterogeneous systems producing myriads of personal data, our digital society faces new questions about: the decentralized and “mixed” administration of these things, resilience, confidentiality of the access to data, traceability of uses, etc. Blockchain technology replies by proposing: a decentralized organization, procedures for reaching a consensus that satisfies diverging interests, and a sharing of trust — since the trusted third party is no longer a single person. New opportunities will arise in a sharing economy based on social networks 2.0, where connected human beings and things will interact without any difference being made between the two. Blockchains can drop “anchors” between the physical and virtual worlds: an operation or transaction in the real world will thus have a counterpart in the digital realm. Though not answering all questions, blockchain technology is appropriate whenever trust, transparency and traceability are indispensable. Let us not fail to mention, however, what blockchains cannot do, namely: verify the authenticity of registered data or the legitimacy of “nonelectronic” operations.

 

Retour au sommaire

 


Agosto 2017 - Blockchains y smart contracts, ¿tecnologías de confianza?

Blockchains y Smart Contracts, perspectivas para el Internet de las cosas y para la e-salud

 

Philippe Genestier,
Doctor en microelectrónica de Orange Labs,
Loïc Letondeur,
Ingeniero de Investigación y Desarrollo, de Orange Labs,
Sajida Zouarhi,
Ingeniero y estudiante de doctorado en informática y redes de Orange Labs y del LIG (Laboratorio de informática de Grenoble INP),
Alain Prola,
diseñador/desarrollador de aplicaciones Android
y
Jean-Marc Temerson,
Ingeniero de Investigación, responsable de equipo y de proyectos de Orange Labs, jubilado

 

Debido a la creciente utilización de objetos conectados y la interconexión de sistemas heterogéneos que generan innumerables datos personales, nuestra sociedad digital enfrenta nuevos retos: la administración descentralizada y heterogénea de estos objetos, su resistencia, el respeto de la vida privada en el acceso a los datos, la trazabilidad de los usos, etc.
La blockchain propone soluciones a estos desafíos.
- un funcionamiento descentralizado,
- mecanismos consensuales que permiten asociar intereses divergentes,
- una confianza distribuida mediante la supresión del tercero de confianza único.
Nuevas oportunidades surgirán en una nueva economía de la distribución basada en las redes sociales 2.0, donde humanos y objetos conectados interactuarán de forma indiferenciada. La blockchain nos permite crear "anclas" entre el mundo físico y el mundo virtual. Así, una operación o transacción en el mundo real puede tener su contraparte en el mundo digital.
Incluso si la blockchain no responde a todas las problemáticas, este tipo de solución es muy relevante en campos donde la confianza, transparencia y trazabilidad son indispensables. Sin embargo, no hay que pasar por alto los puntos débiles de la blockchain (en particular, la verificación de la autenticidad de los datos almacenados o la verificación de la legitimidad de una operación "no electrónica".

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr