La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2018
2017
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2018
2017
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2018
2017
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2018
 

La Gazette de la société

et des techniques

2018
2017

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2018
Toutes les années
   

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

Novembre 2018 - L'économie de l'or

La place de l’or dans l’épargne des Français et les moyens pour la mobiliser

François de Lassus,
CPoR Devises, groupe Tessi

 

La France a représenté jusqu’à la fin des années 1960, la référence du marché de l’or physique d’investissement dans le monde, tant les volumes d’échanges étaient importants : ce dynamisme du marché allant de pair avec la constitution d’un bas de laine or record d’au moins 3 000 tonnes.
À partir des années 1970, si le marché a chuté de façon inexorable, le niveau du bas de laine est resté, quant à lui, quasiment inchangé alors qu’il aurait dû baisser à due proportion. De fait, les épargnants français, qui pour 80 % d’entre eux détiennent de l’or acquis au cours des années glorieuses du marché ou par héritage, ne souhaitent pas vendre aussi longtemps que sur cet actif reposera une taxe à la revente dont le taux est jugé trop élevé et quasi confiscatoire.
Il n’en reste pas moins que 8 % des détenteurs seraient certainement prêts à vendre si la législation évoluait dans un sens plus favorable. Libérer ne serait-ce que 5 % de cet or permettrait de mobiliser pour l’économie l’équivalent de 4,5 milliards d’euros.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


November 2018 - The economics of gold

The place of gold in French savings and the means for mobilizing it

 

François de Lassus,
CPoR Devises, Tessi Group

 

Till the end of the 1960s, France was a worldwide reference for investments in the physical gold market, given the sizeable volume of transactions there. This thriving market co-existed with a “nest egg” of at least 3000 tonnes. Although this precious metal’s market price inevitably dropped during the 1970s, this golden egg’s size remained stable, whereas it should have diminished in due proportion. In fact, 80% of people with savings in France have gold that was acquired during the period of prosperity following WW II or has been passed on as an inheritance. They do not want to sell since this asset is taxed, when resold, at a rate they deem excessive. If the law were modified in a less confiscatory sense, 8% of persons who own gold would be ready to sell it. “Liberating” as little as 5% of this nest egg would supply the economy with the equivalent of €4.5 billion.

 

Retour au sommaire

 


 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr