La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2021
2020
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2020
2019
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2021
2020
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2020
2019
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2020
2019

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2021
Toutes les années
   

 

 

         
 

 

Réalités Industrielles - Février 2021- Le nouveau modèle économique du Royaume-Uni

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

 

Février 2021- Le nouveau modèle économique du Royaume-Uni

Le Brexit et les négociations sur la relation future entre le Royaume-Uni et l’Union européenne : quels enjeux et scénarios pour les industries automobiles britannique et européenne ?

Par Maria IANCULESCU
Directrice des affaires internationales du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA)
Et
Marc MORTUREUX
Directeur général de la Plateforme de la filière automobile et mobilités (PFA)

 

Le vote en faveur du Brexit intervenu en juin 2016 a été un électrochoc pour beaucoup, notam­ment dans l’industrie automobile où l’on s’y attendait peut-être encore moins qu’ailleurs. Les bé­néfices pour l’industrie britannique d’un accès à un marché intérieur de 27 partenaires semblaient évidents. Pourtant, les régions où des usines de constructeurs étrangers, notamment japonais, étaient installées, ont voté majoritairement contre le remain. Est-ce à dire qu’il y aurait pour l’in­dustrie automobile britannique un bénéfice à la sortie de l’UE ? C’est peu probable. Quid des conséquences cette fois pour l’industrie automobile européenne ? Peut-on les espérer moins mauvaises ?
Les auteurs s’attachent, à travers l’étude de quelques scénarios différents, à analyser les consé­quences possibles des négociations actuelles du futur accord de libre-échange qui devrait régir les relations commerciales de la zone, notamment l’enjeu des règles d’origine préférentielle.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


February 2021 - The United Kingdom’ new business model

Brexit and negotiations about the future rela­tions between the United Kingdom and European Union: The stakes and scenarios for the British and European automobile industries

 

Maria Ianculescu,
director of international affairs, Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA),
and
Marc Mortureux,
director-general of the Platforme de la Filière Automobile et Mobilités (PFA)

 

The vote for Brexit in June 2016 was a shock, in particular to the automobile industry, which might have less expected the result than other sectors. After all, the benefits for British industry of access to the markets of its 27 partners seemed obvious. Nevertheless, the areas with factories built by foreign (in particular Japanese) automakers voted in the majority against ‟remain”. Does this mean that the British automobile industry will profit from leaving the EU? Probably not. And what about the effects on the European automobile industry? Will they be any less dire? This study of a few different scenarios analyzes the possible consequences arising out of negotiations on the future free-trade agreement, in particular its provisions about preferential origins.

 

Retour au sommaire

 


 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr